ᐅ Référencer son blog sur Google en 2019 ?

Écrire des articles peut être facile mais référencer son blog sur Google est un autre paire de manche. Comme je le dis souvent : « Il n’a jamais été aussi facile de créer un site internet mais jamais aussi difficile de le référencer ».

C’est pourquoi dans cet article, je vais vous donner des conseils essentiels à mettre en pratique pour que vous puissiez bien référencer votre blog sur Google.

Pourquoi est-il si important de le référencer me direz-vous ?

  • Pas de référencement = Pas de visibilité sur les moteurs de recherche
  • Pas de visibilité sur les moteurs de recherche = Pas de trafic
  • Pas de trafic = Pas d’argent

Donc Pas de référencement = Pas d’argent, CQFD. 😉

En France, Google écrase la concurrence. Bing, Yahoo et les autres moteurs de recherche ne brassent qu’une infime partie des utilisateurs. Certains disent moins de 5% de la part du marché peut-être un peu plus.

Il faut donc à tout prix respecter les consignes données par Google pour se référencer.

Si pour vous le fait de bloguer représente juste un hobby quotidien, un passe-temps mais rien ne plus, alors cet article pourrait vous être utile mais sans plus. Car vous ne cherchez pas vraiment la performance sur les moteurs de recherche, ni à générer un revenu.

Référencer son blog sur Google

Référencer son blog sur Google

Par contre pour ceux qui font de leurs business en ligne et de leurs blogs un sujet très sérieux, sur lesquels ils comptent pour générer de l’argent, alors suivez mes conseils ci-dessous :

Mes conseils pour référencer son blog sur Google

Oubliez toutes les mauvaises pratiques

Tout ce qui est black hat, spam de mots-clés, copiez le contenu d’un autre, etc… Si vous cherchez un trafic stable et régulier qui dure au fil du temps, il ne faut pas chercher à tromper Google.

Ça pourrait marcher pendant un temps, 6 mois, 1 an voir quelques années. Puis un jour Google va mettre à jour son algorithme et comme votre site était fondé sur de mauvaises bases, vous allez recevoir un pénalité et être déclassé. Votre business va être réduit à néant.

Google met de plus en plus régulièrement son algorithme à jour, il est donc toujours plus risqué de chercher à le tromper, il existe déjà des filtres Google Penguin, Google Panda qui se chargent de contrôler le web.

Ciblez des mots-clés

Un mot-clé principal va permettre d’indiquer à Google le type de contenu que contient votre article. Toute l’astuce réside dans la manière de les utiliser et de savoir à quelle fréquence les ajouter.

Fondamentalement, les mots-clés sont les mots que les gens utilisent pour chercher des choses sur Internet.

Lorsque vous utilisez plusieurs fois les mêmes mots-clés dans votre article, vous allez spécifier aux moteurs de recherche que vous voulez positionner votre article sur ce mot-clé.

Par la suite, quand les utilisateurs taperont une requête avec le mot-clé ciblé, ils auront des chances d’apercevoir votre article sur Google. Et encore plus si celui-ci figure sur la première page 😉

Bien sûr, tout miser sur les mots-clés n’est pas la seule chose à faire, autrement il serait facile pour tout le monde de s’autoproclamer référenceur. 😉

Mais c’est un facteur très important qu’il faut que vous preniez en compte. Vous pouvez vous former sur les mots-clés via des ressources en ligne : vidéos YouTube, formations en ligne, forums.

Vous pouvez aussi vous faire aider par des plugins WordPress, je pense notamment à Yoast qui vous indique si le taux de densité de votre mot-clé principal se trouve dans le rouge ou non.

Sachez que pour un débutant, le plus dur n’est pas de placer le mot-clé principal dans votre article, le plus dur est de trouver le bon mot-clé.

En effet, certains mots-clés sont plus concurrentiels que d’autres et vouloir se positionner dessus serait… un peu du temps perdu il faut bien le dire.

C’est pourquoi je recommande pour un blogueur débutant d’utiliser SEMrush ou LongTail Pro qui indiquent le taux de concurrence auquel vous devrez faire face. C’est vraiment utile, du moins la première année, le temps que vous vous formiez sur tout ça.

Dans tous les cas, si vous avez un sites de niche, je recommande que vous utilisiez principalement des mots-clés dits « longues traînes », ce sont des mots-clés où la concurrence est moins rude.

Vous serez vite agréablement surpris de voir votre site en première position sur certaines requêtes en ayant utilisé le bon mot-clé. Votre classement va s’améliorer mois après mois. Et vous pourrez constater une nette amélioration de votre trafic sur les outils de statistique de Google.

C’est pourquoi pour référencer son blog au mieux sur Google, il faut se renseigner un maximum sur les mots-clés que les gens recherchent le plus.

Écrivez un contenu de qualité

Je ne le redirais jamais assez mais le contenu des articles, au fil des mises à jour de l’algorithme de Google, est devenu très important. Certains disent même que le contenu est devenu le ROI pour pouvoir référencer son blog sur Google.

Et je suis d’accord, pour pouvoir référencer un site de niche efficacement, le contenu des articles fait 75% du travail je dirais. Les backlinks sont également très utiles, mais plus quand il s’agit de sites d’autorité. Ils ne sont pas forcément obligatoire dans le référencement de sites de niche.

Dans le cas d’un article parfait d’un point de vue SEO, le contenu devrait être compris entre 1000 et 2000 mots, avec quelques images possédant le mot-clé principal en balise alt.

Il est évident que le contenu de l’article doit être rédigé dans un style assez professionnel, sans fautes d’orthographes. Le contenu doit également avoir un sens logique lorsqu’on le lit. Ce ne doit pas être un texte sans queue-ni-tête avec des mots-clés placés à l’intérieur.

En résumé, Google favorise les personnes qui écrivent avant tout pour leur public et non pour les moteurs de recherche. Vous devez fournir l’information que les utilisateurs étaient venus chercher en cliquant sur votre article et leur donner envie d’en lire d’autres.

Référencer son blog sur Google

Référencer son blog sur Google

Rendez votre site mobile-friendly

Le « mobile-friendly » kesako ? C’est tout simplement la manière dont s’affiche votre site sur les appareils mobiles type tablettes et smartphones.

Google dans sa quête de faciliter toujours plus l’accès au web pour les utilisateurs tend à favoriser les sites dits « mobile-friendly ».

Cela favorisera votre classement sur le web mais augmentera aussi vos taux de conversion. En effet qui dit sites mobile-friendly dit une meilleure ergonomie et lisibilité sur les appareils mobiles. Augmenter l’expérience utilisateur d’une manière générale ne peut qu’être bénéfique.

Comment rendre votre site mobile-friendly? Eh bien, de nombreux thèmes WordPress sont aujourd’hui responsive, ils s’adaptent automatiquement à l’appareil utilisé par l’utilisateur. N’est-ce pas génial ça ? 😉

Google a récemment lancé ce qu’il appelle « les pages AMP », autrement dit « accelerate mobile page ». C’est un format qui vous permet d’afficher vos articles sur mobile en une fraction de seconde.

Google accorde une grande attention à la durée de chargement des pages sur mobile et boostera votre référencement en conséquence si vous utilisez l’AMP. Que j’utilise aussi en passant et ça aide bien 🙂

Soignez votre titre

Je l’avais déjà dit dans cet article, mais un titre c’est ce que verra votre public en premier. Il doit être engageant et incitatif pour que les gens cliquent dessus.

Bien entendu, il va de soi que vous devez placer votre mot-clé principal dans votre titre. Il est aussi bien vu d’ajouter un nombre si vous le pouvez, par exemple « les 8 meilleurs… », « portable asus en 2019 ».

Statistiquement, un titre avec un chiffre est plus cliqué qu’un titre sans chiffre. Bien entendu, le titre devra également correspondre au contenu de votre article, sans quoi les gens ne reviendront pas.

Mettre à jour vos articles

Pour référencer votre blog sur Google, il faut que vous écriviez AU MINIMUM 1 article tous les 2 jours, et attention il faut être sérieux et ne pas se relâcher, sinon Google va le voir et hop il vous sanctionnera car vous avez laissé un jour supplémentaire de battement. Ah oui Google est assez rigide là-dessus !

J’espère que vous ne m’avez pas cru, c’était une blague 😉 Pourtant c’est bien ce qu’une majorité de gens pensent, qu’il faut mettre à jour perpétuellement son site.

C’est faux ! Ce n’est pas obligatoire et loin de là ! Vous imaginez devoir écrire un article tous les 2 jours, cela représente 180 articles et plus à l’année. Ne vous infligez pas un tel supplice.

Ce n’est pas interdit de le faire, vous allez drainer plus de trafic c’est sûr. Mais vous risquez aussi de diluer la force de votre référencement au travers d’articles de qualité plutôt médiocre.

Mettons que vous avez 40 articles très bien conçus et de bonne qualité, ils ont donc un impact fort au niveau de votre référencement.

Pourtant, si vous écrivez un article de qualité médiocre et que vous faîtes en sorte d’y ajouter des liens vers vos autres pages, une partie de la puissance de vos pages va être transférée dans celui-ci, ce qui aura pour effet de diminuer leurs puissances.

Ce qui est bien en revanche c’est de mettre à jour le contenu de vos articles plutôt que d’en rajouter des nouveaux. Google aime la « fraîcheur » d’un article et vous procurera un boost SEO pour l’avoir mis à jour.

Je ne dis pas de les mettre à jour toutes les semaines non ! Une fois tous les 3 mois ou 6 mois peut être pas mal.

Attention à l’URL

Pour référencer son blog sur Google efficacement, il faut mettre le mot-clé principal de votre article dans votre titre mais également dans votre URL.

Cela vous assurera que les robots de Google indexent plus rapidement vos articles sur les mots-clés ciblés.

Privilégiez de préférence une url courte plutôt que longue et la pertinence de celle-ci aux yeux de Google et des utilisateurs.

De plus, une url plus courte est en général plus facile à retenir pour les internautes.

Le maillage interne

Le maillage interne peut gonfler la force du référencement de vos pages. C’est une méthode à ne surtout pas négliger.

Voici un cas d’utilisation pratique : vous avez une grosse page que vous souhaitez à tout prix référencer et 4 plus petites pages annexes. Redirigez donc toutes ces petites pages vers la page que vous voulez référencer.

Elles transmettront de la « puissance » car elles indiqueront à Google qu’une page est plus importante à vos yeux qu’une autre. Google sera donc plus enclin à mieux la positionner.

Pour les liens externes, vous pouvez en ajouter aussi. Cependant vous prenez le risque qu’un utilisateur quitte votre site pour un autre. En général Google tend à favoriser cette démarche alors n’ayez pas trop peur d’en faire 1 ou 2.

J’espère que ces conseils vous auront été utiles pour référencer votre blog sur Google au mieux. En tout cas ils l’ont été pour moi alors il n’y a pas de raison de ne pas les appliquer 😉

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (5 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...
hugo seo
Hugo
Hello ! Moi, c’est Hugo. Consultant SEO dans la vie, je partage avec vous des conseils pour créer votre business en ligne et développer votre visibilité sur le web. Si vous avez une question ou envie de réagir après avoir lu cet article, n'hésitez pas à poster un commentaire !